Chronique du Japon #5 : Le « chat » de Kyoto

Bonsoir à tous,

Voilà une petite note sur une histoire qui m’est arrivée non pas cette année mais l’an dernier lors de mon 1er (court) séjour au Japon. Pour les purites je ne me souviens plus vraiment si c’était une chouette ou un hibou, la photo est restée à Paris et je la posterai peut-être plus tard (si ça vous intéresse de voir l’animal en question).
Pour ce qui est de la réalisation, cette note est une des premières (il y en a une qui n’est jamais sortie) à être faite 90% à la main. C’est à dire que pour une fois je n’ai ni dessiné ou repassé les tracés sur l’ordi. Ce dernier m’a servi que pour le montage, la colorisation et la typographie. J’ai été longtemps un extrémiste du dessin numérique (j’en suis quasiment à 70 notes maintenant, le temps passe vite), mais je me rends compte que c’est plus reposant mentalement et pour mes yeux que de faire le gros du travail sur papier (sachant qu’une note c’est souvent de (trop) longues heures devant l’écran).
Pour la suite, je pense que la saga Batman va repointer le bout de son nez, j’ai tendance à beaucoup poster mes travaux en cours lorsque que je travaille sur cette saga donc n’hésitez pas à me suivre sur twitter ou facebook.
Je travaille aussi sur des notes un peu plus « socio-culturelles » liées à mon PVT, en comparant un peu la vie en France et au Japon.Ah oui! J’ai aussi un projet d’illustration d’un livre pour enfant mon premier vrai projet d’illustration \o/ !!!

En gros la vie continue, j’espère que vous profitez tous de votre été. Ici à Tokyo, on a typhon qui fonce droit sur nous.

Bonne vacances à tous (et bravo à tous les nouveaux bacheliers s’il y en a qui passent par là)
Shafton,

Lire l'article entierCommentaires { 2 }

Le théâtre de la rue #4 – Yamanote Kid

Bonjour à tous,

Comme on le dit ici: Hissashiburi (« ça fait longtemps »)! En arrivant au Japon je pensais mettre à jour le blog plus souvent, mais finalement ce n’est pas le cas et j’en suis DESOLE. Se faire une petite vie ici m’occupe (ou me préoccupe) beaucoup. Pour ce qui est du job d’assistant mangaka que j’avais mentionné dans l’article précédent, je ne le fais plus depuis quelques mois. Je travaillais à distance, ce qui rendait les conditions de travail plus difficiles qu’elles ne le sont déjà pour un assistant. Bref du coup j’aurai contribué à un petit chapitre d’une série publié dans le magazine « NekoPunch » en y traçant trois décors détaillés, un peu dans ce style:

Ce décor n’est pas tirée du manga, j’ai dessiné ce décor à partir d’une photo que j’ai prise lors d’une ballade pour améliorer ma technique. En conclusion, je pourrai faire une petite croix sur ma TODOLIST de ma vie, même j’aurai aimé faire plus.

Sinon voici la minute culture, cette note qui est évidemment une histoire vraie se passe sur la Yamanote Line, Une ligne circulaire très populaire à Tokyo car elle dessert des quartiers comme Shinjuku, Shibuya, Ueno, Akihabara et j’en passe. Je la trouve d’autant plus pratique car quand on compare à Paris, ce genre de ligne évite de passer par une station « centrale » comme Châtelet pour se rendre d’un bord à un autre de la ville.

Voilà comme d’habitude j’avais plein de choses à dire et comme d’habitude je ne m’en souviens plus >.< … Ah oui! je dois mettre à jour la page "illustration" car elle est un peu (beaucoup) vieille. Voilà ce que je fais maintenant:

Bon allez je vous laisse!
Shafton,

Lire l'article entierCommentaire { 1 }

Le théâtre de la rue #3 – Café serré

Bonjour à tous!

Me revoici avec une petite note, un peu occupé ces derniers temps je n’ai pas osé me lancer sur une longue histoire alors j’ai préféré donner une suite à la série « Le théâtre de a rue » qui comme celle-ci sont toutes des « true story ». Ici le starbucks c’est un peu le lieu de travail des japonais, du lycée jusqu’au « salary man » ils sont là avec leurs cahiers et leurs PC portables à faire du mieux qu’ils peuvent pour être productif. Je dis bien « du mieux qu’ils peuvent » car la plupart d’entre eux sont déjà bien fatigués au point de lutter contre le sommeil ou dormir pendant des heures. C’est parfois une vraie hécatombe.

Quant à moi j’ai commencé à travail d’assistant mangaka le mois dernier, je travaille à distance avec une mangaka qui vit à Hokkaido. Ca n’occupe pas toutes mes journées mais quand il y a du travail c’est du 12h par jour car ici il faut faire les choses et avec la qualité. Logique vous me direz, mais c’est surtout pour dire qu’il n’y a pas de compromis possibles sur les détails (en tout cas pas avec ma mangaka). Je m’occupe des décors réalistes, en traçant les photos que ma mangaka m’envoie en y ajoutant ses demandes supplémentaires (genre: remplacer l’herbe par un des fleurs, supprimer des éléments du décors, prendre en compte la météo de la scène). Quand je ne travaille je m’entraîne sur d’autres décors car la 1ère semaine de travail a été dure au niveau de la coordination (je débute dans le manga et elle a toujours travaillé en solo). Bref si ça vous intéresse je posterai les décors sur lesquels je travaille,
Ici c’est la saison des sakura (des cerisiers) et le pire dans tout ça c’est que lorsque je les contemple, ça me fait penser à mon travail car j’ai dû dessiner pas mal de végétation et ça été clairement LA difficulté. Du coup j’imagine ce que ça donnerait si je devait le dessiner et je prends souvent une photo comme référence.
Bref mes trips comtemplatifs vont à avoir la vie dure!

Allez je vous laisse,
Shafton

Lire l'article entierCommentaires { 3 }